OLIVIER HALLAY

, par udfo34

INTERVIEW PAR ANGÉLIQUE PEREZ

Votre parcours professionnel :

Après quelques petites expériences de jeunesse, je travaille depuis 1991 dans le médico-sociales comme éducateur technique spécialisé en cuisine auprès de jeunes qui ont des troubles du comportement et de la personnalité

L’année de votre syndicalisation à FO : 2010

Votre parcours syndical :

Je suis un jeune syndiqué qui a soif de justice. Le monde professionnel qui nous est proposé aujourd’hui ne me convient pas ou plus. Longtemps secrétaire de CHSCT, j’étais investi sur mon établissement sans être syndiqué. Actuellement, je suis délégué syndical, représentant syndical au CE, secrétaire de CHSCT, secrétaire du SDAS-FO 34 et membre du bureau de l’UD 34. Parallèlement, j’exerce la fonction de conseiller du salarié. Tout ça c’est passionnant !!!

Pourquoi vous vous êtes syndiqué à FO :

J’ai fait 3 mandats d’élu local en tant que responsable de l’action social. J’ai toujours refusé de rentrer dans un parti politique. Quand je me suis syndiqué, je voulais conserver cette indépendance politique. FO offre cette garantie. Pour moi, la liberté de penser est primordiale ! Je ne pourrais pas être dans un syndicat qui me dit ce que je dois penser et comment je dois me comporter, encore moins dans un syndicat qui ne défend pas les intérêts des salariés.

Ce que vous attendez ou voulez apporter à l’udfo34 :

Chacun amène son temps, ses connaissances et ses compétences. Je m’inscris dans cette ligne en espérant remplir au mieux les responsabilités qui me sont confiées. J’espère contribuer au développement du syndicat et à apporter satisfaction aux syndiqués

Ce que vous souhaitez accomplir en tant que membre de la CA ou du Bureau :

Dans un premier temps, je vais m’occuper des syndiqués dit « isolés », j’intègre donc l’équipe de la trésorerie. Je pense qu’on va bien travailler. Après on verra bien !!!

Mot de la fin :

Bien content que cette interview soit terminée. Je suis surtout un homme de terrain : « jugez-moi sur ce que je fais et non sur ce que je dis ».