PHILIPPE DEHISSI

, par udfo34

INTERVIEW PAR ANGÉLIQUE PEREZ

Votre parcours professionnel : Gimn’s (Groupement international des métiers du nettoyage et du service)

L’année de votre syndicalisation à FO : 2004 Votre parcours syndical (votre histoire syndicale, dp, ds, création de syndicat : 15 ans dans la même entreprise , DP, DS Cph section commerce 10 ans Pourquoi vous vous êtes syndiqué(e) à FO :

À FO, les décisions sont prises en toute indépendance, que ce soit à l’égard du patronat, du gouvernement, des partis politiques ou de tout autre groupement extérieur.

À FO, chaque adhérent est assuré qu’il peut défendre librement son point de vue sur toutes les questions re¬latives à la vie, aux orientations et au développement de l’organisation.

Ce que vous attendez ou voulez apporter à l’udfo34 :

En tant que conseiller prud’homme j’ai intégré le service juridique pour apporter des conseils juridiques en droit du travail.

Conseil juridique droit du travail : pour quels litiges ?

Il est possible de bénéficier d’un conseil juridique en droit du travail pour tous les litiges ou les questions liées au droit du travail tels que :

• signature du contrat de travail : mentions obligatoires, rédaction du contrat de travail, litige, choix du contrat de travail, etc. ;

• départ de l’entreprise : démission, licenciement, rupture conventionnelle du contrat de travail, etc. ;

• temps de travail et congés payés ou exceptionnels ;

• sanctions au travail ;

• modification du contrat de travail ou changement des conditions de travail ;

• convention collective : explications de la convention collective de l’activité exercée, non-respect de la convention collective par l’entreprise, etc. ;

• droit syndical : mise en place de syndicats, conflits, etc. ;

• harcèlement ;

• santé au travail : non-respect de l’hygiène, accident du travail, etc. ;

• salaire : mode de détermination, refus hausse de salaire, non-respect des grilles salariales.

Ce que vous souhaitez accomplir en tant que membre de la CA :

Les enjeux qui nous sont posés dans le pays, dans nos entreprises, établissements et services sont de taille.

Nous devons prendre le temps du débat pour construire ensemble, collectivement, les alternatives sur notre territoire et sur notre lieu de travail.

Les moments d’échanges sont rares et deviennent une nécessité dans cette période.