Editorial du Secrétaire Général, Franck MARY-MONTLAUR

, par udfo34

Et voici le retour de la Réforme des Retraites !!!

Le sujet fait débat parmi l’entourage du Président de la République : faut-il mener une réforme des retraites avant l’élection présidentielle ? Selon le journal Les Echos, plusieurs personnalités importantes défendent un report de l’âge légal de départ à la retraite de 62 à 64 ans. Les pro-réformes poussent à frapper un grand coup en repoussant l’âge de la retraite à 64 ans dans un délai très bref, même si la mesure n’entrerait en vigueur qu’après la présidentielle, écrit le journal, qui assure que la mesure serait inscrite dans le budget de la Sécurité sociale pour 2022, voté à partir d’octobre.

La première génération concernée, née en 1961, basculerait en 2022-2023, avec un âge d’ouverture des droits de 62 ans et demi. Les trois générations suivantes prendraient ainsi six mois de plus chacune. Les natifs de 1964 fermeraient la marche et partiraient à 64 ans en 2028-2029.

La manœuvre est une très mauvaise idée. « C’est possible, ils peuvent reporter l’âge légal dans le prochain PLFSS, ce qui pénaliserait l’ensemble des salariés de ce pays », juge Michel Beaugas, Secrétaire Confédéral de FO. « C’est un dangereux passage en force alors que l’on sait qu’aujourd’hui la moitié des salariés qui liquident leurs droits avant la retraite sont sans emploi », ajoute-t-il.

Notre Secrétaire général, Yves Veyrier, l’affirme haut et fort : La difficulté ce n’est pas la retraite mais l’emploi : l’emploi des jeunes, les bas salaires, les temps partiels contraints et l’emploi des seniors. Tant que cela ne sera pas résolu, vous ne résoudrez ni le problème des retraites, ni celui de l’assurance chômage.

Si on fait en sorte que tout salarié, dès son entrée dans la vie active, jusqu’au moment de faire valoir son droit à la retraite, bénéficie d’un emploi pérenne à temps plein, on résoudra le problème du niveau de la retraite, du droit à la retraite effectif et l’équilibre financier du système,

Nous ne pouvons qu’être contre toutes tentatives de reculer encore l’âge de départ à la retraite et nous revendiquons le maintien de l’ensemble des régimes et dispositions qu’ils contiennent.

Pour FO, le pouvoir d’achat des salariés, des retraités, des pensionnés & des bénéficiaires des minimas sociaux, demeure une préoccupation et une revendication légitime.

Préservons l’emploi !

Seuls nous ne pouvons rien. Ensemble tout devient possible !!!