Editorial du Secrétaire Général, Gilbert FOUILHE

, par udfo34

Ne nous relâchons pas !

Il fait beau, l’été est bien là.

Le soleil nous invite à prendre un verre à la terrasse des cafés, à déjeuner en bonne compagnie. Cependant, ce monde-là est dangereux et il ne faut pas que cet air de vacances nous fasse oublier les dangers.

Tout d’abord le Corona Virus est toujours là, il circule. Ses vitesses de propagation sont différentes. En Mayenne, en Nouvelle Aquitaine, il circule plus rapidement qu’ailleurs. En Île de France où il n’a jamais cessé de circuler. En Occitanie et plus particulièrement dans l’Hérault les chiffres donnés par la cellule d’observation « contact tracing » sont bons. Cependant nous le voyons, il suffit d’une négligence pour que le Covid-19 revienne comme ce fut le cas à Beaucaire au sein de travailleurs saisonniers d’origine Péruvienne.

Dans les entreprises on paie l’erreur de la suppression des CHSCT. Il est impératif de recréer rapidement cette structure et de rétablir les limites qui existaient avant la loi travail. Les risques sont aussi importants dans les entreprises de moins de 50 salariés que dans celles qui ont plus de 50 salariés.

Le rétablissement des CHSCT serait une bonne réponse aux salariés qui rechignent à mettre fin au télétravail et à revenir en entreprise.

Cette semaine encore, nous avons dû intervenir dans une entreprise du Biterrois et auprès de l’Inspection du Travail. Le patron refusait ou jugeait inutile, la mise en place des gestes barrières dans l’entreprise : distanciation, masques, désinfection des mains, …

Cette responsabilité vis-à-vis des citoyens ne devrait pas être discutée, elle devrait aller de soi.

La protection des salariés et au-delà des citoyens est un devoir civique. La sécurité Sociale et l’Assurance Maladie aident les entreprises de moins de 11 salariés pour l’achat de masques, gel hydroalcoolique, spray désinfectant. C’est donc seulement une absence de conscience qui est à l’origine de ces comportements irresponsables. Donc plus que jamais il nous faut combattre ces irresponsabilités.

Déjà dès lundi, le port du masque sera obligatoire dans les lieux publics clos. Il nous faudra adopter nous aussi au sein de l’Union Départementale et Locale ces gestes simples mais protecteurs.

Hier, à Béziers, nous avons eu une belle réunion des retraités avec les interventions de Christophe TURSAN, Patrice SIFFLET, Martine APPRIOU et moi-même sur l’ARS et la sécurité Sociale en prise avec le Covid-19. Les dangers sont toujours là et ils sont tout aussi mortels que ne l’est le Covid-19.

À la rentrée il faudra très certainement se battre pour la Sécu. La mobilisation passe par la prise de conscience. C’est pour cela que ce type de réunion est important. Le Premier Ministre, Jean CASTEX, porte le glaive du Président et a la volonté d’établir la retraite par points. Là encore ce dogmatisme est incompréhensible. Le MEDEF et même la CFDT, et bien sur les autres organisations de salariés le disent de concert : la priorité c’est l’emploi.

Prendre le risque d’une nouvelle ligne de fracture est irresponsable. Cependant le gouvernement a l’intention de baisser le coût du travail et cette baisse passe inévitablement par la baisse des cotisations sociales et même par l’exonération des cotisations.

Dans ce cadre le gouvernement doit réformer la Sécurité Sociale, l’Assurance Chômage, les Caisses des Retraites. Dans cette quête il n’y a qu’une solution, appauvrir ce qui ne sont plus productifs de par l’âge ou la maladie.

Ne baissons pas les bras. Ne nous relâchons pas dans la lutte.