Un rapport de Force

, par udfo34

Les élections européennes sont passées. Les salariés ne doivent rien espérer des résultats de ces élections.

Aujourd’hui plus que jamais, les syndicats et plus particulièrement Force Ouvrière, portent les intérêts des salariés. Face à un gouvernement qui se sent conforté dans sa volonté de porter de nouvelles réformes antisociales et une opposition exsangue, seuls les syndicats peuvent organiser une contestation.

Notre responsabilité est grande. Lors des manifestations, lors des réunions avec les secrétaires confédéraux, nous devons nous mobiliser et venir nombreux.

Il n’est pas dans mon caractère de revenir sur le passé.

Le présent c’est la venue de Nathalie HOMAND le 26 juin à Béziers pour le Service Public. Un Service Public qui va être brisé par les réformes en cours. L’hôpital, les administrations centrales et territoriales vont être impactés avec un seul but, faire des économies. Le Service Public, c’est la République. Le lien avec les citoyens et des citoyens entre eux ne peut être qu’avec un service public fort.

Il est important pour nous tous de consacrer un peu de temps à la réflexion et de venir le 26 juin à Béziers.

Les informations que vous prendrez ce jour-là, les réponses que vous aurez à vos interrogations, vous pourrez les porter à votre tour dans votre entreprise.

Notre combat c’est aussi contre la réforme des retraites. Nous sommes bien sûr tous concernés. Les retraités et les salariés. Philippe PIHET nous a apporté des réponses et des informations précieuses sur les dangers de la réforme par point. Le 17 mai, nous étions nombreux mais pas assez. La rediffusion de ces informations, nous la ferons et faites là autour de vous.

Un rapport de Force ça se construit dans le temps et avec beaucoup d’opiniâtreté. Il est impératif que le 21 septembre soit un succès.

Avec le XXX° acte des Gilets Jaunes et une mobilisation en berne, plus que jamais l’avenir nous appartient, à nous de le construire, à nous de ne pas laisser passer cette chance historique de mettre un coup d’arrêt à ces réformes antisociales.

Mes camarades, mobilisons-nous, mobilisons tout autour de nous et gardons la volonté farouche d’un monde meilleur.

Le Secrétaire Général, Gilbert FOUILHE